le lutin libre
 
  accueil
  C'est tout vu
  les news du libre
  Les nouvelles lois de notre beau pays democratique
  DADVSI, plongeons dans l'absurde
  Brevets et DRM
  Pourquoi choisir la liberté
  => Quelques bonnes raisons de choisir GNU/Linux
  => Quelques bonnes raisons de rester sous windows
  Contact
  Livre d'or
  un peu de musique !
Quelques bonnes raisons de choisir GNU/Linux

Gnu/linux est gratuit (si on le souhaite), libre, transparant, stable, fiable...

Au mois de septembre 1983, Richard Stallman annonce le développement d'un système d'exploitation libre qu'il nomme GNU. L'acronyme récursifGNU is Not Unix (« GNU n'est pas UNIX »). Les systèmes GNU visent à être des équivalents libres d'Unix. Peu après, il crée la Free Software Foundation (FSF), un organisme sans but lucratif qui permettra l'embauche de programmeurs et la mise sur pied d'une infrastructure légale pour la communauté du logiciel libre. En janvier 1984, il quitte son emploi au MIT pour se consacrer à temps plein au projet GNU. En 1985, Stallman publie le manifeste GNU, dans lequel il fait connaître les motivations et les objectifs du projet et fait appel à l'appui de la communauté informatique mondiale.

Afin de s'assurer que tous les logiciels libres développés pour le système d'exploitation GNU restent libres, Richard Stallman popularise le concept de copyleft (inventé par Don Hopkins), une astucieuse utilisation du droit d'auteur permettant d'assurer la protection légale des quatre libertés fondamentales des utilisateurs d'ordinateurs telles que définies par la FSF.

En 1989, la première version de la licence publique générale GNU est publiée. Cette licence sera utilisée pour protéger la majeure partie du système GNU qui est alors très avancé, mais encore incomplet. En effet, il manque encore le noyau du système. En 1990, la plupart des éléments du système GNU sont prêts, à l'exception du noyau (ou kernel). C'est à ce moment-là que la FSF commença le développement de Hurd, mais son développement s'avéra long (et n'est toujours pas finalisé).

1991 voit la naissance du noyau Linux, généralement distribué GNU/Linux. avec les logiciels du projet GNU, d'où l'insistance de Richard Stallman pour que l'ensemble soit appelé GNU/Linux

Tous les systèmes GNU ont le code source ouvert. Tout le monde peut donc y accéder et l’adapter à ses propres besoins. Des communautés de développeurs s’en emparent à travers le monde pour créer des applications pareilles à celles que propose le géant Microsoft, qui garde jalousement secrets l’ADN informatique de Windows. Une philosophie diamétralement opposée à GNU/Linux dont les logiciels restent en open source.

Le gros point fort de GNU/Linux est la stabilité du système. Une stabilité qui résulte de l’interactivité entre les milliers d’utilisateurs. Chaque application GNU est d’abord lancée en version bêta sur le Net pour qu’elle soit testée par les utilisateurs. Ces derniers se chargent de rapporter chaque bug, pour qu’il soit corrigé. La version finale jouira d’une extraordinaire stabilité, puisque de milliers de personnes auront participé à sa perfectibilité. Une fiabilité sur laquelle s’appuient aujourd’hui près de 50% des serveurs à travers le monde. Moins de failles signifie également moins de virus. Virus qui font souvent exploser les coûts de maintenance de gros parcs informatiques publics et privés. Tant et si bien que le Japon, la Corée du Sud et la Chine, ont décidé de se débarrasser de Microsoft en développant leur propre système d’exploitation open source. Si la suprématie de Microsoft a encore de beaux jours devant elle, car il reste délicat de changer purement est simplement de système d’exploitation (il s'agit d'un changement dans ses habitudes), GNU/Linux est un géant qui s’éveille. Il pourrait et devrait demain s’imposer comme le choix logique des générations futures.

Le cheval de Troyes Windows

Le premier avantage de l’open source est que les utilisateurs maîtrisent totalement le fonctionnement des applications. Nul ne sait, autre que chez Microsoft, ce qui se passe exactement dans Windows. Une opacité qui suscite quelques légitimes interrogations dans certaines grosses administrations ou sociétés privées. Il y a-t-il des mouchards pour espionner, via Internet, le contenu des programmes et pirater des données sensibles ? Les plates-formes GNU/Linux sont quant à elles complètement transparentes dans leur fonctionnement.

Cheval de Troyes informatique, Microsoft enferme également l’utilisateur dans l’univers produits de la marque. Il profite de l’hégémonie de Windows pour mettre en avant ses autres produits (Office, Internet Explorer, Windows Multimédia, MSN Messenger). Et la majeure partie des applications de l’éditeur que l’on veut rajouter sur son PC Windows sont payantes. A l’image du célèbre Pack Office. Vous voulez avoir la dernière version des logiciels, vous payez une actualisation ou vous achetez un kit d’installation complet. Vous voulez actualiser votre système d’exploitation, vous devez encore payer la mise à jour.


Une économie substantielle

Le calcul est simple. Imaginez un parc informatique théorique de 1 000 ordinateurs, comme on pourrait en trouver dans les ministères ou les grandes sociétés. Si l’on veut installer un système d’exploitation Windows, il vous faut payer une licence par machine, 270 euros pour la version XP. Coût total de l’opération 270 000 euros (un prix généralement compris dans le prix de l’ordinateur, déjà livré avec Windows). Mais vous n’avez pas pour autant les outils bureautiques Windows. Pour chaque Pack Office il vous en coûtera 279 euros ou 129 euros pour une simple mise à jour. Soit 279 000 ou 129 000 euros. Au final, toutes choses égales par ailleurs, l’ardoise de l’achat de logiciels s’élève à la bagatelle de 549 000 ou 399 000 euros. Avec GNU/Linux il ne vous aurait pas coûté le moindre sous.

source : http://www.afrik.com/article6562.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Stallman






Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

amis  
 

GNU's not unix
FSF Europe
la quadrature du net
radio du libre
Erreur 404 : téléchargez légalement
Petit monde d'India
le lutin libre, bientôt ouvert !
cowblog de pacK MaN
tout le monde s'en fout électron libre
nourrir l'intérieur

 
Publicité  
 
 
William O. Douglas  
  Tout comme la nuit, l'oppression ne vient jamais d'un seul coup. Dans les deux cas, l'ombre tombe doucement. Et c'est à ce moment-là que nous devons prendre conscience des changements qui s'opèrent --aussi subtils soient-ils-- sous peine de devenir les victimes involontaires de l'obscurité.
source : Autonomy - Freedom of thoughts
 
Noam Chomsky  
  Le but est de garder le troupeau déconcerté, tel quel. Il est inutile qu’il se préoccupe de ce qu’il se passe dans le monde. En fait, ce n’est pas désirable - s’il voyait trop de la réalité, il pourrait vouloir la changer.
source : Autonomy - Freedom of thoughts
 
Commissaire Parvin Lal, déclaration des Nations Unies  
  Prenez garde à celui qui vous refuse l'accès à l'information, car dans son coeur il rêve de vous dominer.
source : Autonomy - Freedom of thoughts
 
Epicure  
  «Celui qui ne sait pas se contenter de peu ne sera jamais content de rien.»

"Il n'y a rien à redouter dans le fait de vivre, pour qui a authentiquement compris qu'il n'y a rien à redouter dans le fait de ne pas vivre.»
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (4 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=